Aller au contenu principal
Font Size

Sommet de l'élevage
Fnsea 79 et JA 79 demandent une surdotation des 50 premiers hectares à l’actif exploitant

François Hollande, lors de sa visite au Sommet de l'élevage 2013.
François Hollande, lors de sa visite au Sommet de l'élevage 2013.
© Actuagri

Les membres des bureaux de la Fnsea 79 et des JA 79, réunis le 7 octobre, constatent « un profond décalage entre la teneur du discours du Président de la République qui dit avoir fait des choix pour que l’élevage soit la priorité de notre politique agricole » et les mesures annoncées . S’ils expliquent que le doublement de l’enveloppe dédiée au plan de modernisation et la hausse de 100 millions d’euros par an des soutiens à l’installation « vont dans le bon sens », ils s’interrogent « sur l’effet levier de la future prime vache laitière au vue des fonds qui lui sont dédiés ».
Avec la revalorisation de l’ICHN, les deux organisations estiment que « le fossé va se creuser entre les zones de plaines et les zones défavorisées ». Enfin, « en faisant le choix de ne pas attribuer la surdotation des 50 premiers hectares à l’actif exploitant, François Hollande est en train de créer une injustice profonde dans notre secteur d’activité ». Les membres des bureaux estiment que 20 % des associés de sociétés agricoles ne bénéficieront pas de la surdotation.
Fnsea et JA 79 demandent au ministère « d’adopter une définition de l’actif exploitant qui doit être fonction de la prédominance de l’activité agricole dans le revenu de l’agriculteur et de tenir compte de ce critère dans l’attribution de la surdotation des 50 premiers hectares ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité