Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Le point sur la RHD
Restauration : Fnsea et JA se félicitent "des engagements pris"

© DR

Dans un communiqué du 15 juin, la Fnsea et les JA saluent les « engagements » pris par les acteurs de la restauration hors domicile (RHD) pour « valoriser les stocks en produits agricoles et alimentaires français ». Le même jour, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’économie, et Didier Guillaume, ministre de l’agriculture, réunissaient les filières agricoles et les opérateurs privés de la RHD.

« Les représentants de la restauration hors domicile […] se sont engagés sur le principe de mécanismes de solidarité […] pour consommer en priorité les stocks », ont confirmé les ministères concernés dans un communiqué le 16 juin.

Dans un entretien à Agra Presse le 15 juin, la présidente de la Fnsea Christiane Lambert se félicite du « renvoi d’ascenseur de la part d’acteurs qui ont touché des aides de l’État (notamment l’activité partielle, NDLR) pendant le confinement ».

Le syndicalisme majoritaire compte particulièrement sur la restauration pour écouler les importants stocks accumulés pendant le confinement. En viandes par exemple, ceux-ci atteignent 7 000 t de jeunes bovins ou encore 4 500 t de veau, rapporte Christiane Lambert. La filière des pommes de terre de transformation, largement orientée vers la RHD, croule sous 450 000 t de surplus. 180 000 t auraient déjà été écoulées en alimentation animale, indique-t-elle.

Les promesses des acteurs de la restauration « devront être suivies d’effets », rappellent la Fnsea et JA dans leur communiqué. Le président des JA Samuel Vandaele attend ainsi « de voir la façon dont va se dérouler la reprise pour vérifier que les paroles se traduisent en actes ». Par ailleurs, les syndicats majoritaires ont insisté sur le souhait de voir ces démarches « s’inscrire dans la durée », au-delà d’un « sursaut exceptionnel en situation d’urgence ». Le prochain rendez-vous ? « Dans un mois », ont d’ores et déjà annoncé les ministères de l’agriculture et de l’économie. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un magasin à la ferme pour faire Coop chez vous
Les 12 et 13 juin, Mickaël et Pascale Boudier vont inaugurer La Gâtinelle, leur magasin à la ferme, à Gourgé. Fruit d’un…
Un entrepreneur français lance une «agence internationale de notation des sols»

L'entrepreneur Quentin Sannié, co-fondateur de Devialet (start-up hi-fi) a annoncé, dans un communiqué le 5 juin, le lancement…

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Publicité