Aller au contenu principal

Chabichou
Fromages de chèvres : vendre avant de produire

Notre fleuron régional, le Chabichou du Poitou, se valorise de manière très variable d’un producteur fermier à l’autre. Des stratégies sont donc à redéfinir pour une meilleure valorisation.  

Élaboré à partir de pur lait de chèvre, reconnaissable à sa forme de cône, le Chabichou a obtenu l’Appellation d’Origine Protégée en 1996. « Il n’est de Chabichou que du Poitou ! »
© chabichou-du-poitou.eu

Et si on inversait la logique, en commençant par chercher où vendre et à quel prix ? Le petit producteur fermier, attaché à son atelier de transformation, a tout intérêt à reconsidérer sa stratégie en partant du débouché plutôt que de la production. Cette réflexion a été menée lors d’un webinaire réunissant différents acteurs de la filière fromagère caprine en Nouvelle-Aquitaine, le 19 janvier. Organisé par Danegaz, un réseau de collaboration autour des fromages AOP, cette réunion a posé la question de la valorisation en filière fromagère fermière, sous l’angle de la production du Chabichou.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité