Aller au contenu principal

Future Pac: satisfecit pour le ministère et la FNSEA, un recul pour les minoritaires

© DR

«Une Pac plus verte mais surtout plus juste», c'est ainsi que le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie salue, dans un communiqué du 21 octobre, l'accord entre les Vingt-sept conclu dans la nuit du 20 au 21 octobre. Ce consensus permettra de «relever l'ambition environnementale de la Pac», selon le ministère, via des éco-régimes obligatoires et l'intégration du verdissement dans la conditionnalité des aides directes.

La Rue de Varenne revendique plusieurs victoires: prolongement des droits de plantation des vignes jusqu'en 2040, reconnaissance de la transparence pour les Gaec, possibilité de soutenir les protéines végétales via les aides couplées. Dans un communiqué le 21 octobre, la FNSEA souligne que l'accord prend en compte «la dimension économique et productive de l’activité agricole, aux côtés d’une réelle ambition pour l’environnement».

Les 27 ministres de l’Agriculture et les parlementaires ont su conserver le caractère commun de la Pac», se félicite le syndicat majoritaire.

Quant à la Coordination rurale, elle regrette que l'accord «acte la renationalisation de la Pac» en maintenant une déclinaison nationale via les PSN (plans stratégiques nationaux). La Confédération paysanne, elle, répond vertement à Julien Denormandie en considérant que la Pac ne sera «ni plus verte ni plus juste». «Plafonnement et paiement redistributif deviennent facultatifs pour les États membres, quand au moins l’un des deux est aujourd’hui obligatoire», regrette notamment la Conf'.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité