Aller au contenu principal

Gagner du temps lors de la distribution des fourrages

La distribution des fourrages devient un travail quasi quotidien pour la majorité des éleveurs. Les temps consacrés à cette tâche sont extrêmement variables, mais pour de nombreux éleveurs, il existe une réelle volonté de gagner du temps

Les robots d’alimentation assurent, de façon autonome, la distribution de la ration souhaitée aux différents lots d’animaux.
Les robots d’alimentation assurent, de façon autonome, la distribution de la ration souhaitée aux différents lots d’animaux.
© N.C.

La distribution des fourrages comprend plusieurs tâches : débâchage des silos, préparation des concentrés, chargement, mélange, distribution, gestion des refus…. Les aliments distribués composant la ration se présentent sous diverses formes plus ou moins faciles à distribuer aux différents lots d’animaux (VL, taries, taurillons…). La gamme des matériels utilisés est également très variée pour répondre aux contraintes des différents élevages.
Avec des matériels de faible capacité (godet désileur, désileuse portée…), il faut alterner les distributions des différents composants. Avec les distributrices, le chargement par couches d’aliments régulièrement répartis, donne généralement satisfaction.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Publicité