Aller au contenu principal

Gare aux tiques !

Présentée par l’Anses comme le plus important vecteur d’agents pathogènes responsables de maladies infectieuses en Europe, les tiques sont de retour dans les pâtures !

© DR

Les gros acariens que sont les tiques sont des vecteurs importants de maladies : piroplasmose (babésiose), ehrlichiose, anaplasmose, fièvre Q, borréliose de Lyme… Ils se nourrissent de sang sur leurs hôtes (ruminants domestiques, faune sauvage, humains…) pour survivre, moment propice pour la transmission des agents pathogènes.

Tiques et animaux d’élevages

En élevage, les maladies transmises par les tiques peuvent être à l’origine de plusieurs symptômes peu spécifiques : fièvre, réduction voire chute de la production laitière, amaigrissement, avortements, non-délivrance, voire la mort.

Pour lutter contre les tiques, la méthode chimique et la méthode environnementale sont utilisées. Peu de produits acaricides existent pour tuer les tiques sur les animaux. Ils ne permettent pas de réelle prévention, leur rémanence contre ces parasites étant trop faible et la quantité nécessitée hors de proportion avec l’utilisation habituelle (jusqu’à quatre fois).

De plus, leur utilisation doit être raisonnée pour permettre un contact régulier des animaux avec certains agents pathogènes (ceux de la piroplasmose et de l’ehrlichiose notamment) afin qu’ils puissent développer une immunité naturelle.

La lutte écologique se concentre quant à elle sur la gestion des lieux de vie des tiques. Le broyage des zones de friches est recommandé.

Les chercheurs s’y intéressent

Avec le développement du concept « One Health » qui pense la santé à l’interface entre celle des animaux, de l’Homme et de leur environnement, les scientifiques portent de plus en plus d’intérêt aux vecteurs de maladies animales et humaines.

L’application « Signalement tique », mise en service dans le cadre du programme Citique par l’Inrae, l’Anses et le ministère des solidarités et de la santé, permet à chacun de signaler rapidement aux scientifiques les piqûres de tiques repérées sur un humain ou un animal. Elle est téléchargeable sur smartphone.

Très récemment, l’Anses a lancé sa première série de podcast « Zootopique », qui propose un voyage dans le futur et interroge les liens entre santé humaine et santé animale. Un podcast « Épisode 3 – Alerte sur les tiques et tout ce qui pique » fait intervenir plusieurs spécialistes qui abordent notamment les nouvelles pistes de lutte contre ces vecteurs.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Vue d'ensemble, Festival de l'élevage, France Parthenaise, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Elevage
National parthenaise : le concours de la relance
120 animaux participeront les 9 et 10 septembre au national de la race organisé au marché de Parthenay. Un événement programmé,…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

Loin de la capitale, Elsa renoue avec l’histoire familiale
À 25 ans, Elsa Favriou a trouvé sa voie dans le maraîchage diversifié. Depuis plus d’un an, elle remet en culture les terres de…
SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Publicité