Aller au contenu principal

Gestion de l’eau : la préfète veille au grain

Jeudi 26 janvier, Christiane Barret, préfète des Deux-Sèvres, évoquait les dossiers de l’année 2012. La gestion de l’eau sera au cœur des préoccupations de la représentante de l’Etat.

Christiane Barret, préfète des Deux-Sèvres et Laurent Simplicien, directeur de cabinet de la préfète.
Christiane Barret, préfète des Deux-Sèvres et Laurent Simplicien, directeur de cabinet de la préfète.
© D. P.

Concernant la gestion de l’eau, l’année 2011 n’a pas été un long fleuve tranquille mais plutôt bercé par  des remous. « Le bilan est contrasté avec un printemps difficile et des mesures de restrictions prises très tôt puis un été pluvieux offrant aux agriculteurs un certain répit », a rappelé Christiane Barret, préfète des Deux-Sèvres, jeudi 26 janvier lors de sa traditionnelle conférence de presse de début d’année. Et Jean-Claude Pétureau, directeur de la direction départementale des territoires (DDT) d’ajouter : « La situation s’est tout de même améliorée en fin d’année. S’agissant de l’eau potable, les barrages ont retrouvé des niveaux normaux. » Cependant le niveau des nappes phréatiques n’a pas remonté. Et les services de l’Etat travaillent, pour la prochaine campagne, à l’élaboration des arrêtés qui réguleront les usages de l’eau en période critique. « Il s’agit d’un véritable travail de coordination entre les quatre départements afin que l’arrêté-cadre soit le plus harmonieux possible sur le plan régional », a souligné Jean-Claude Pétureau. S’agissant des irrigants, les prélèvements pour remplir les réserves de substitution se font – « aujourd’hui, car c’est une situation qui évolue au jour le jour », a  tenu à préciser le directeur de la DDT - en eaux superficielles ou nappes d’accompagnement. Quant à la définition des volumes prélevables par bassin, les difficultés perdurent pour arrêter des chiffres. Lesquelles difficultés se rencontrent « au niveau national pour tous les départements déficitaires en eau », a ajouté le directeur de la DDT. Enfin, la création de l’organisme unique est de nouveau reportée. Il ne devrait voir le jour qu’au 1er janvier 2013 (à lire la semaine prochaine dans Agri79 un dossier irrigation).

Lire la suite en page 4 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité