Aller au contenu principal

Gestion des risques : transformer les contraintes en opportunités

Anticiper les chocs que pourraient subir les exploitations et s’y préparer, c’est le programme des formations Cerfrance. Un panel de risques qui pointe aussi l’influence du monde qui entoure l’agriculture et oriente ses pratiques.

© M.G.

«Quels sont les chocs qui peuvent perturber votre entreprise ? », a demandé Cerfrance à ses adhérents laitiers et céréaliers, lors de ses formations du début d’année 2021. Le centre de gestion propose un sujet encore peu exploité par les structures agricoles : l’intégration des risques dans leurs perspectives. Par risques, entendez aléas, précise Élodie Mureau, conseillère d’entreprise et formatrice du groupe caprin. « Des aléas qui pourraient déstabiliser l’exploitation. La formation permet aux agriculteurs de cerner les contraintes liées à leur activité et de les anticiper en posant un plan d’action ».

La gestion des risques est intégrée dans toutes les grandes sociétés, qui y consacrent parfois un service entier. La démarche est d’autant plus adaptée aux exploitations agricoles qu’elles évoluent dans un contexte très fluctuant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Reprendre une ferme pas à pas
Pierre Guetté s’est installé en plusieurs étapes, avec un premier atelier volailles en charge, avant de reprendre l’atelier bovin…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Publicité