Aller au contenu principal

Grandes cultures: Axa teste une assurance climatique contre la non-levée du colza

© Axa

Le groupe d'assurance Axa teste, pour la première fois cette année, une assurance climatique contre la non-levée des semis de colza, par l'intermédiaire de sa filiale spécialiste de l'assurance paramétrique, Axa Climate, a-t-on appris lors d'une journée organisée par son partenaire Cybele tech, le 2 octobre. Des pilotes ont été lancés notamment en Roumanie (40 000 hectares) et en France.

Avec la répétition des sécheresses, les problèmes d'émergence de colza se répètent en Europe, notamment en Grande-Bretagne et en Europe de l'est, a expliqué Paola Fedou, chef de produit chez Axa Climate. Le phénomène est également aigu en France depuis trois ans. S'il existe déjà des garanties commerciales du taux de germination d'une semence certifiée, Axa a construit ici une assurance contre la non-levée visant le risque de sécheresse et basée sur un indice climatique. Le produit est destiné aux semenciers, qui l'intègrent ensuite dans leurs propres offres.

Dans la même idée d'assurance intégrée à un intrant, Axa développe également une offre pour les fongicides du blé, couvrant la survenue d'une maladie si les prescriptions ont été suivies par l'agriculteur. Lancé en 2019, Axa Climate est un spécialiste de l'assurance paramétrique, un nouveau type de couverture qui tente de remplacer les experts par des indices. En agriculture, la plus connue est jusqu'ici l'assurance des prairies, lancée en 2015 par Pacifica.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité