Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Soboviandes
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal

Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais Soboviandes. Cinquième en 18 mois à être commercialisée par ce biais, elle sera notamment consommée dans des restaurants locaux.

De gauche à droite : François Cailleau (Soboviandes), Thomas Giraud, Sébastien Favreau-Duviau (Le Cygne) et Simon Giraud. En arrière-plan, les vaches du Gaec Giraud.
© Chloé Poitau

Pour ces jeunes du bocage bressuirais, faire vivre leur territoire est une évidence. « Nous avons tout ce qu’il faut ici pour faire les choses bien », annonce Thomas Giraud, éleveur bovin à Faye-l’Abbesse. Depuis un an et demi, avec son frère Simon, Thomas a noué un partenariat avec la Société bocage viandes (Soboviandes pour les intimes), un grossiste implanté dans le paysage économique depuis vingt-deux ans. « Nous développons beaucoup plus la vente directe, ou avec le moins d’intermédiaires possibles, depuis deux-trois ans. Avec le confinement, cela a pris de l’ampleur. D’habitude, nous tournons autour de six vaches vendues à la ferme par an. En 2020, avec en plus le lien de confiance établi avec Soboviandes, neuf vaches sont déjà parties en six mois », développe Simon. Thomas résume : « ça s’accélère, il y a nettement un créneau à prendre. La tendance avait commencé avant la Covid. Les gens sont prêts à consommer moins de viande mais de meilleure qualité ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Publicité