Aller au contenu principal

Soboviandes
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal

Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais Soboviandes. Cinquième en 18 mois à être commercialisée par ce biais, elle sera notamment consommée dans des restaurants locaux.

De gauche à droite : François Cailleau (Soboviandes), Thomas Giraud, Sébastien Favreau-Duviau (Le Cygne) et Simon Giraud. En arrière-plan, les vaches du Gaec Giraud.
© Chloé Poitau

Pour ces jeunes du bocage bressuirais, faire vivre leur territoire est une évidence. « Nous avons tout ce qu’il faut ici pour faire les choses bien », annonce Thomas Giraud, éleveur bovin à Faye-l’Abbesse. Depuis un an et demi, avec son frère Simon, Thomas a noué un partenariat avec la Société bocage viandes (Soboviandes pour les intimes), un grossiste implanté dans le paysage économique depuis vingt-deux ans. « Nous développons beaucoup plus la vente directe, ou avec le moins d’intermédiaires possibles, depuis deux-trois ans. Avec le confinement, cela a pris de l’ampleur. D’habitude, nous tournons autour de six vaches vendues à la ferme par an. En 2020, avec en plus le lien de confiance établi avec Soboviandes, neuf vaches sont déjà parties en six mois », développe Simon. Thomas résume : « ça s’accélère, il y a nettement un créneau à prendre. La tendance avait commencé avant la Covid. Les gens sont prêts à consommer moins de viande mais de meilleure qualité ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Restaurateurs et éleveurs réunis autour de mêmes valeurs
La société Dénoues a créé une marque pour restaurer le lien entre amoureux de bonne viande. L’idée ? Que l’éleveur sache où part…
Publicité