Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Hausse du prix du beurre industriel : ce n’est pas du gâteau

Depuis le début de l’année, le beurre se vend à prix d’or. Les éleveurs laitiers profitent-ils de cette amélioration ? Pas du tout. Cette hausse n’est pas répercutée dans les élevages.

La pénurie de beurre s’installe, pour autant, le prix du litre de lait reste stable.
La pénurie de beurre s’installe, pour autant, le prix du litre de lait reste stable.
© S.B.

En début d’année, le prix du beurre industriel atteignait 4 000 €/t. Le mois dernier, il culminait à presque 7 000 €/t. « Les cotations du beurre n’ont jamais été si élevées », constate Philippe Renaudet, responsable de la section lait de la Fnsea 86.
Pendant ce temps-là, chez les boulangers et les fabricants de biscuits, on ne goûte pas trop cette tendance lourde, servie déjà depuis trop longtemps. À la Biscuiterie Augereau, basée à Saint-Benoît, dans le Vienne, la grande spécialité, c’est le Broyé du Poitou. L’entreprise familiale utilise, chaque jour, pour sa fabrication, en moyenne 600 kg de beurre. Habituellement, Frédéric Augereau le paye 3,20 € le kg. Actuellement, il doit débourser 7 €. Et pourtant, impossible de se passer de cette matière première : « C’est 80 % du coût de fabrication du Broyé ! En fin d’année dernière, on avait déjà eu du mal à être approvisionné, mais les prix étaient corrects. » Depuis, la hausse s’accentue, et la situation devient difficilement gérable. « Le prix du beurre est passé, en une semaine en septembre, de 5 000 €/t à 6 000 €/t ! » Et chaque semaine, il devient encore un peu plus difficile de s’approvisionner.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité