Aller au contenu principal
Font Size

Portrait
Hélène blaud, la confiance des autres pour s’engager

A Saint-Georges-de-Noisné, Hélène Blaud n’élève plus de parthenaises. Le métier a tiré sa révérence mais pas les responsabilités. Elles rythment la vie de la présidente de la Sdae, désignant la confiance que l’on a placée en elle comme pierre angulaire de son engagement.

«Je me suis dit très tôt que je serai agricultrice mais avec une ouverture sur autre chose», déclare Hélène Blaud.
«Je me suis dit très tôt que je serai agricultrice mais avec une ouverture sur autre chose», déclare Hélène Blaud.
© N.C.

Chevelure et boucles d’oreille au diapason. Les deux jouent sur la gamme de l’argenté. Et surtout, surtout les boucles d’oreille, une véritable signature. « Je les ai toujours portées, même avec ma cotte, même le jour où Chirac est venu sur mon exploitation pour signer  la charte pour l’installation des jeunes agriculteurs », explique Hélène Blaud. Pour la présidente du Syndicat départemental des anciens exploitants (Sdae), élégante et agricultrice sont des mots qui vont très bien ensemble. De même que femme et responsabilités, « même si rien n’est acquis et c’est aussi aux femmes de se battre ! » Hélène pioche alors dans ses souvenirs, lesquels n’auront pas droit à une date précise. « Je n’aime pas les chiffres, je ne retiens pas les dates, ce qui m’importe c’est le sens des événements », confie-t-elle. Avant pourtant de citer une année, celle-ci indélébile même pour une femme aux relations calendaires compliquées : « En 1976, l’année de la sécheresse, il a fallu faire venir de la paille, j’ai été désignée pour gérer les relations avec les transporteurs. Nous faisions partie des rares agriculteurs à avoir le téléphone ».

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité