Aller au contenu principal

Certification environnementale
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu

Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage actuel. Près de 5500 fermes françaises étaient certifiées début 2020, pour un objectif de 15 000 en 2022.

En se lançant dans la HVE, Charles Moreau s’est dit « qu’est-ce qu’on va encore nous demander ? ». En réalité, sa ferme cochait de nombreuses cases. La certification a permis de bénéficier de d’un financement à 5% de son séchoir à foin via les aides PCAE.
© Chloé Poitau

Si la certification existe depuis 2011 – où elle a émergé dans les milieux viticoles à la suite du Grenelle de l’Environnement de 2007 – Stéphanie et Charles Moreau, éleveurs de Limousines à La Chapelle-Bâton (Chiloup), n’ont entendu parler de la HVE que récemment, « à la fois par Elvéa et par Sèvre et Belle, à qui nous vendons un peu de céréales, et qui développe un créneau blé HVE avec la minoterie Bellot ». Renseignements pris sur le dispositif, le couple se lance dans l’audit, d’une part parce qu’obtenir la certification donne des points pour bénéficier des aides PCAE qui financeraient une partie de leur séchoir à foin, mais aussi, et surtout, parce qu’ils voient dans ce label une reconnaissance de leurs efforts. « Nous sommes en conventionnel, mais nous nous creusons la tête depuis plus de 10 ans pour produire plus propre et dans le sens de l’environnement, souligne Charles Moreau. Reconnaître ces évolutions est un beau pas en avant ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Influenza Aviaire, Deux-Sèvres, Augé
Grippe aviaire : le sud-ouest des Deux-Sèvres concerné par des mesures de prévention
Le virus hautement pathogène H5N8 a été détecté le 20 octobre sur deux cygnes tuberculés aux Pays-Bas. Pour limiter les risques d…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Plombier, il arrête tout pour reprendre la ferme de son père
Mathieu Moreau, plombier chauffagiste depuis quinze ans, a eu un déclic pendant le confinement : c’est peut-être à lui de…
Publicité