Aller au contenu principal

Importer des ananas bio du Togo

En devenant producteur d’ananas au Togo, Jean-Luc Gelin, de Vouhé, a viabilisé une plantation.

Jean-Luc Gelin pose devant un ananas, à la ferme d’Akapé, au Togo.
Jean-Luc Gelin pose devant un ananas, à la ferme d’Akapé, au Togo.
© Jean-Luc Gelin

Fin 2016, Jean-Luc Gelin, grand voyageur attaché au Togo, rencontre « monsieur Koffi ». Ce dernier est agriculteur dans la région d’Agou, à Akapé, à une centaine de kilomètres de la capitale togolaise, Lomé. Il ne trouve pas de débouchés pour sa production d’ananas.
Jean-Luc Gelin est vendeur de fruits bios, en France, et prêt à investir. Il est basé à Vouhé, dans les Deux-Sèvres, œuvre sur les marchés du département, en Vienne et à Ars-en-Ré. Au Togo, il se délecte des ananas « pains de sucre ». Sa rencontre avec monsieur Koffi va le décider à en importer en Nouvelle-Aquitaine, pour sa clientèle. « Je voulais lui apporter un plus », déclare le commerçant.
Au Togo, Jean-Luc Gelin devient « producteur d’ananas ». Il investit dans la production de monsieur Koffi, la fait certifier bio (par Ecocert). Aujourd’hui 130 000 plants d’ananas (sur 2 ha, en roulement) pollinisés à la main, poussent(*) à la ferme d’Akapé, sur « une terre jamais salie par un produit chimique », assure-t-il. La fiente de centaines de poules sert d’engrais et des cultures d’arachides intermédiaires, deux fois par an, permettent de « refaire » la terre ; des cacahuètes que Jean-Luc Gelin achète et vend aussi.
Depuis octobre 2017, date de la première importation, le fruitier a écoulé 30 t d’ananas togolais bio (1 à 3 t/ semaine). Il est régulièrement en rupture de stock. « On a un super produit, cueilli mûr et amené par avion en moins de 72 heures - l’avion est moins polluant qu’un cargo - et, au Togo, on a créé de la richesse ; une trentaine de familles en vivent », dit-il fièrement : un partenariat gagnant/gagnant.
Plus d’informations sur le Facebook de Yovo Bio.

* Il faut 18 mois pour qu’apparaisse un fruit.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité