Aller au contenu principal

Influenza : le ministère de l'agriculture annonce une enveloppe de 89,5 M€ pour les pertes économiques

© CA 24

Lors d'une réunion sur l'influenza aviaire le 11 mai, le ministre de l'agriculture a détaillé les indemnisations pour pertes économiques, qui totalisent environ 89,5 millions d'euros (M€). Par rapport à la précédente épizootie de 2017, deux nouveaux dispositifs font leur apparition: 500 000 € pour les éleveurs de poules pondeuses ayant dû détruire leurs œufs, et 9 M€ pour les éleveurs de gibiers n'ayant pas pu vendre leur production (en deux dispositifs de 2,5 M€, puis 6,5 M€). La plus grande partie des aides concerne les élevages de palmipèdes et volailles de chair, avec une enveloppe prévisionnelle de 40 M€ pour les allongements de vides sanitaires. Pour les gaveurs, elles couvrent « 100% des pertes sur les 90 jours suivant la période de restriction », ce qui répond à « une forte demande de la profession », souligne le cabinet de Julien Denormandie. Les accouveurs pourront émarger à une enveloppe de 30 M€, selon les mêmes modalités qu'en 2017.

Quant aux entreprises de l'aval, elles bénéficieront dans un premier temps de 10 M€ d'avances de trésorerie remboursables. Ces aides pourraient être suivies d'un deuxième dispositif, un « sujet rude à négocier, notamment avec la Commission européenne », précise le ministère. Par ailleurs, concernant les indemnisations pour pertes sanitaires (abattages de foyers et préventifs), la Rue de Varenne indique que « l'ensemble des acomptes est aujourd'hui versé, à deux, trois exceptions près ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les travaux vont pouvoir commencer pour sept réserves

Jeudi 28 mai, le Tribunal administratif de Poitiers a rendu une première décision concernant l’autorisation environnementale…

Publicité