Aller au contenu principal

Installation : au-delà de l’accès aux aides, le parcours sécurise le projet

La dotation jeune agriculteur (DJA) a été réformée en 2017. Plus attractive, elle reste inaccessible à certains porteurs de projet. De nouvelles aides leur sont ouvertes.

Damien Martin, du Gaec Bounot à Périgné (voir encadré), touchera environ 23 000 euros de DJA ; une aide rassurante quand, à 21 ans, on investit plus de 100 000 euros.
Damien Martin, du Gaec Bounot à Périgné (voir encadré), touchera environ 23 000 euros de DJA ; une aide rassurante quand, à 21 ans, on investit plus de 100 000 euros.
© GAEC Bounot

Deux installations pour trois départs. Bon ou mauvais résultat ? Il appartiendra à chacun de se faire son propre avis sur ce taux de renouvellement des actifs agricoles en Deux-Sèvres. Déterminées à agir plus qu’à juger, les organisations professionnelles agricoles s’arrêtent sur les faits et leurs conséquences potentielles sur la dynamique agricole des années à venir. Alors que 19 % des chefs d’exploitations de notre département partiront à la retraite dans les cinq ans à venir (24 % en moyenne sur la Nouvelle-Aquitaine), le point accueil installation (PAI), la chambre d’agriculture, la Région, aiguisent les outils. Déploiement du dispositif national d’aides à l’installation, accompagnement des porteurs de projet non éligibles, animation du point accueil transmission (PAT) et du répertoire départ installation : tout est fait pour couper court à l’érosion des rangs qui composent l’agriculture.

70 installations aidées
Il y a un an et demi, le dispositif national des aides à l’installation était réformé. Rendre plus attractif auprès des jeunes le parcours à l’installation, condition du versement des soutiens, était la finalité de cette réforme.

Plus d'infos dans Agri 79 du 11 mai 2018

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Publicité