Aller au contenu principal
Font Size

Installation caprine : les frères Jouteau doublent la mise

Le Gaec Les Jouteau à Bateviande, près de Massais, s’est modernisé et agrandi. Les frères Jouteau, Julien et Nicolas, aidés de leur mère, ont investi et ont réussi à doubler les effectifs et leur surface agricole, de quoi être autonome.

Nicolas et Julien Jouteau avec leurs jeunes chèvres d’un an et demi, dans leur chèvrerie flambant neuve, à Bateviande, le 18 janvier
Nicolas et Julien Jouteau avec leurs jeunes chèvres d’un an et demi, dans leur chèvrerie flambant neuve, à Bateviande, le 18 janvier
© A.F.

Plus de 600 chèvres et 200 chevrettes, 133 hectares cultivables ; des bâtiments flambant neufs de 900 m2 pour les adultes, 468 m2 pour la nurserie et 700 m2 pour le fourrage ; un feedcar, une dérouleuse pailleuse, un économiseur d’énergie sur le bloc de traite : Julien et Nicolas Jouteau ont vu neuf, moderne, grand… et même double. « On avait 300 chèvres et la suite - une centaine de chevrettes - et près de 80 hectares, lorsque je me suis installé le 1er juin 2016, en Gaec, avec mes parents, Brigitte et Joël, sur l’exploitation », se souvient Nicolas, qui avait déjà l’idée de la développer.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Publicité