Aller au contenu principal

Investir pour améliorer performances, bien-être humain et animal

Serge et Jean-François Moreau, du Gaec Les prairies de l’Ajonc, devaient accueillir du public dans le cadre de Capr’Inov. La gestion technico-économique du Gaec, qui investit massivement pour améliorer ses conditions de travail, devait y être mise en avant.

Quand ils ne sont pas en chantier, les frères Moreau doivent être un peu désorientés. Il faut dire que depuis 2013, de nombreuses installations ont vu le jour au Gaec Les prairies de l’Ajonc, à Noirterre. Tout a été pensé pour améliorer les conditions de travail (confort, économie de temps) comme les performances technico-économiques mais aussi accompagner leur transition bio, qui sera effective en janvier prochain. Ainsi, le cheptel va passer de 400 chèvres et 700 brebis à 550 chèvres de race alpine (et 200 chevrettes) pour seulement 150 brebis mouton vendéen (et 40 agnelles). « Un choix dicté en partie par les débouchés proposés », explique Jean-François. Le marché porteur du lait de chèvre bio doit continuer à soutenir les investissements du Gaec.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité