Aller au contenu principal

Investir pour améliorer performances, bien-être humain et animal

Serge et Jean-François Moreau, du Gaec Les prairies de l’Ajonc, devaient accueillir du public dans le cadre de Capr’Inov. La gestion technico-économique du Gaec, qui investit massivement pour améliorer ses conditions de travail, devait y être mise en avant.

Quand ils ne sont pas en chantier, les frères Moreau doivent être un peu désorientés. Il faut dire que depuis 2013, de nombreuses installations ont vu le jour au Gaec Les prairies de l’Ajonc, à Noirterre. Tout a été pensé pour améliorer les conditions de travail (confort, économie de temps) comme les performances technico-économiques mais aussi accompagner leur transition bio, qui sera effective en janvier prochain. Ainsi, le cheptel va passer de 400 chèvres et 700 brebis à 550 chèvres de race alpine (et 200 chevrettes) pour seulement 150 brebis mouton vendéen (et 40 agnelles). « Un choix dicté en partie par les débouchés proposés », explique Jean-François. Le marché porteur du lait de chèvre bio doit continuer à soutenir les investissements du Gaec.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité