Aller au contenu principal

Humeur
J'ai mal à ma République

Jérome Despey, secrétaire général de la FNSEA
© DR

En apprenant hier [le 15 septembre ndlr] que Madame Pompili soutenait publiquement l’appel des coquelicots, j’en suis tombé de ma chaise ! La numéro  3 du gouvernement de la République française signe une pétition sans que personne ne s’en émeuve… Une pétition qui mérite d’être lue tant l’obscurantisme qui la guide est symptomatique de l’extrémisme qui guide ses auteurs. Extraits : « Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance (…) Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers » !

Jamais ne sont évoquées la recherche, l’innovation et le développement, pourtant sources de progrès et de solutions face aux attentes de la société… Jamais n’est mentionnée la question de l’accès à l’alimentation, alors même que plus de 7  millions de personnes sont en situation de précarité alimentaire en France ! Jamais n’est proposé un quelconque dialogue avec les agriculteurs, pourtant pas les moins concernés…

Comment une ministre peut soutenir de telles méthodes ? Et que dire de la conclusion de cette pétition : «  Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes  ». La ministre ne se sent-elle pas en situation de responsabilité pour lancer un appel au gouvernement ? Comment le Premier ministre peut-il tolérer ces agissements ?

La République tombe bien bas quand une ministre s’abaisse à signer des pétitions envers le gouvernement. À moins que ce ne soit qu’une ministre qui manque de courage pour assumer la défense de l’intérêt général de la souveraineté alimentaire et l’activité sur les territoires, au moment où tout le monde parle de relocalisation…

 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Vue d'ensemble, Festival de l'élevage, France Parthenaise, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Elevage
National parthenaise : le concours de la relance
120 animaux participeront les 9 et 10 septembre au national de la race organisé au marché de Parthenay. Un événement programmé,…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

Loin de la capitale, Elsa renoue avec l’histoire familiale
À 25 ans, Elsa Favriou a trouvé sa voie dans le maraîchage diversifié. Depuis plus d’un an, elle remet en culture les terres de…
SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Publicité