Aller au contenu principal

Humeur
J'ai mal à ma République

Jérome Despey, secrétaire général de la FNSEA
© DR

En apprenant hier [le 15 septembre ndlr] que Madame Pompili soutenait publiquement l’appel des coquelicots, j’en suis tombé de ma chaise ! La numéro  3 du gouvernement de la République française signe une pétition sans que personne ne s’en émeuve… Une pétition qui mérite d’être lue tant l’obscurantisme qui la guide est symptomatique de l’extrémisme qui guide ses auteurs. Extraits : « Les pesticides sont une tragédie pour la santé. Ils provoquent des cancers, des maladies de Parkinson, des troubles psychomoteurs chez les enfants, des infertilités, des malformations à la naissance (…) Quand un pesticide est interdit, dix autres prennent sa place. Il y en a des milliers » !

Jamais ne sont évoquées la recherche, l’innovation et le développement, pourtant sources de progrès et de solutions face aux attentes de la société… Jamais n’est mentionnée la question de l’accès à l’alimentation, alors même que plus de 7  millions de personnes sont en situation de précarité alimentaire en France ! Jamais n’est proposé un quelconque dialogue avec les agriculteurs, pourtant pas les moins concernés…

Comment une ministre peut soutenir de telles méthodes ? Et que dire de la conclusion de cette pétition : «  Nous exigeons de nos gouvernants l’interdiction de tous les pesticides de synthèse en France. Assez de discours, des actes  ». La ministre ne se sent-elle pas en situation de responsabilité pour lancer un appel au gouvernement ? Comment le Premier ministre peut-il tolérer ces agissements ?

La République tombe bien bas quand une ministre s’abaisse à signer des pétitions envers le gouvernement. À moins que ce ne soit qu’une ministre qui manque de courage pour assumer la défense de l’intérêt général de la souveraineté alimentaire et l’activité sur les territoires, au moment où tout le monde parle de relocalisation…

 
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité