Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Jessy, reine 2018 du monde de l’ovalie

Sacrée meilleure joueuse mondiale de rugby de l’année, en novembre 2018, Jessy Trémoulière de Bournoncle Saint-Pierre, garde les pieds sur terre et revient régulièrement sur la ferme familiale où elle compte s’installer un jour.

Encore sur son nuage après son titre de « meilleure joueuse mondiale de rugby » reçu des mains du Prince Albert de Monaco lors de la cérémonie des World Rugby Awards le 25 novembre dernier, Jessy Trémoulière est rentrée à la ferme, à Barlières, sur la commune de Bournoncle Saint-Pierre, où elle retrouve son père Serge et son frère Amaury, sur leur exploitation bovine conduite en bio. Dès qu’elle a quelques jours, elle revient en Haute-Loire pour se ressourcer et retrouver famille et amis, ses soutiens, ses piliers.

La ferme, elle aime ça. S’occuper des vaches, conduire un tracteur, c’est naturel pour elle. Elle enfile une cotte et participe aux travaux du moment, et quand elle est loin, elle s’intéresse à ce qui se passe sur l’exploitation. Car celle qui est passée par le lycée agricole de Brioude-Bonnefont puis Marmilhat, un bac pro agricole et un brevet professionel (BP) paysagiste en poche, envisage, une fois les crampons raccrochés, de s’installer sur l’exploitation familiale, en Gaec avec Amaury, avec en tête un projet de valorisation de la viande en circuits courts. Son père est prêt à lui laisser sa place, mais quand ? C’est le rugby (santé, forme, résultats) qui en décidera.

C’est à l’occasion de ses études à Brioude-Bonnefont que Jessy s’est initiée au rugby. Elle commence la compétition en rugby dans un championnat au sein des lycées agricoles et remportera avec Bonnefont le titre de Champion de France. À 18 ans, en 2010-2011, elle intègre l’équipe de Romagnat, dans le Puy-de-Dôme, à laquelle elle restera fidèle jusqu’en 2017, année de son départ pour Rennes « pour quitter (mon) confort, voir autre chose et continuer à apprendre », dit-elle.
C’est aussi en 2010 qu’elle obtiendra sa première sélection en Équipe de France (catégorie moins de 20 ans), suivie en 2011 par sa première sélection en senior.

Petit à petit, Jessy a fait du chemin, s’imposant dans le monde du rugby féminin. Intarissable quand elle parle de sa passion, Jessy nous fait vivre son aventure en s’arrêtant sur les temps forts qui l’ont marquée ; des temps forts ponctués par des retours à la ferme, avec en parallèle la poursuite de ses études. Sa première sélection au Poste 10 contre l’Italie ; son premier Tournoi des 6 Nations (compétition européenne entre la France, l’Italie, l’Angleterre, l’Irlande, l’Écosse et le Pays de Galles) où la France termine première en 2012 ; la Coupe du Monde 2014 en France où l’équipe nationale réussit à grimper sur la troisième marche du podium … Et enfin la consécration : les titres de meilleure joueuse internationale par le Midi Olympique et de meilleure joueuse mondiale de rugby en 2018 lors des World Rugby Awards.

À 26 ans, cette jeune femme affiche déjà un magnifique palmarès. Perfectionniste, déterminée, parfois râleuse, Jessy ne veut pas s’arrêter là. « Le rugby est un sport d’équipe. Cette année, j’ai remporté des titres individuels. Je veux maintenant aller chercher d’autres titres collectifs avec mon club et avec l’Équipe de France à XV ou à VII ».
Travailler, saisir les opportunités, s’enrichir d’expériences personnelles et partagées, se nourrir de ses victoires et de ses échecs, et s’entourer de sa famille, de ses amis et de conseillers techniques, voilà la recette de Jessy pour progresser et prendre du plaisir sur les terrains de rugby.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Agriculture de conservation, Deux-Sèvres.
La plante nourrit les animaux, les racines le sol
Noam Cornuault organisera sur son exploitation, à l’automne, avec la chambre d’agriculture, un rendez-vous des couverts. Il…
Record de vente de béliers rouge de l’Ouest
106 reproducteurs rouge de l’Ouest ont été vendus, à la station de contrôle individuelle de Saint-Hilaire-du Bois.
Heurts et malheurs du vivre-ensemble
Chartes des riverains et de bon voisinage : les travaux sont engagés pour fixer les règles dans l’espace rural. Si les…
Publicité