Aller au contenu principal

Salon de l’agriculture
Jeunes ou retraités : le salon réunit les éleveurs passionnés

Qu’ils soient coutumiers du salon ou novices, les éleveurs qui monteront à l’édition 2020 du SIA se réjouissent de préparer l’événement. Dans les exploitations, on compte les jours avant le 22 février.

Au Gaec des Trois Morin, à La Chapelle-Saint-Laurent, Italien bénéficie depuis six mois de soins tout particulier : alimentation poussée et ration équilibrée afin que la viande ressorte plus, balade quotidienne, séances de dressage et de nettoyage pour être le plus beau lors des séances de pose à Paris… L’animal de six ans et 1 200 kg concourra dans la catégorie des taureaux adultes pour la race parthenaise. « Ce sera notre deuxième participation, à mon père Jean-Paul et moi, annonce Florian, à la tête d’un élevage de 110 vêlages. Nous avions un peu d’appréhension l’année dernière, notamment pour le chargement et déchargement des bêtes, mais après avoir remporté un prix de section, ne restait que la fierté de faire honneur à notre travail de génétique et à la race des Parthenaises. C’est très gratifiant ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité