Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Jouer avec les cours pour économiser sur les correcteurs azotés

Établir sa complémentation protéique, garder l’œil ouvert sur les cours, prendre des risques sur les prix, gérer l’approvisionnement et le stockage… des challenges pas toujours évidents à relever !

Le prix moyen des correcteurs azotés est de 480 euros la tonne.
Le prix moyen des correcteurs azotés est de 480 euros la tonne.
© MSA

Plus de la moitié des exploitations agricoles achètent encore aujourd’hui des correcteurs azotés issus du commerce. Leur prix moyen est de 480 € la tonne, avec 41 % de MAT. Pourquoi ne pas acheter des matières premières ? Leur prix est attractif : 288 € la tonne, avec 38 % de MAT ; soit une différence de 120 € la tonne. Pour un troupeau de 50 vaches, l’économie représente près de 5000 € par an !

Beaucoup d’éleveurs attendent que leurs stocks soient épuisés pour acheter, quels que soient les cours. Il est recommandé de suivre les cours pour anticiper les achats, notamment en faisant des livraisons différées. Il faut alors s’engager sur une quantité donnée pour une période et un prix fixés plusieurs mois à l’avance. Cela permet de sécuriser le prix d’approvisionnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité