Aller au contenu principal

JA
Julien Chartier, éleveur à Loubigné, nouveau président de JA 79

Il succède à Benoît Vigneau, à la présidence de JA 79. Avec son équipe, Julien Chartier veut faire de la promotion du métier d’agriculteur une priorité alors qu’un nombre important de départs à la retraite est prévu dès cette année.

L’installation et la reconquête du réseau sont les priorités de Julien Chartier et de son équipe.
L’installation et la reconquête du réseau sont les priorités de Julien Chartier et de son équipe.
© N.C.

La nouvelle n’est pas tout à fait une surprise, parce que son nom était souvent donné comme possible. Julien Chartier a été élu président de JA 79, par le conseil d’administration du 19 mai. « A l’unanimité, moins une voix, la mienne », soulignait-il. Depuis l’assemblée générale du syndicat des jeunes agriculteurs, le 7 mars, le poste jusqu’alors détenu par Benoît Vigneau était vacant, l’ancien président ayant toutefois accepté d’en assurer l’intérim.
Julien n’est pas un novice dans la profession. Agé de 31 ans, marié et papa de deux enfants, il s’est installé en 2005 sur la commune de Loubigné, sur la ferme de ses parents, avec ses 135 hectares de cultures de vente et de surface fourragère pour un troupeau de 400 chèvres. C’est dans cette filière qu’il s’est fait un nom, puisqu’il siège au Brilac depuis 2011, dans le collège des producteurs. Mais c’est en 2008 que son parcours syndical commence vraiment quand il prend sa carte d’adhérents pour la première fois et dans la foulée, la présidence de la commission caprine de JA 79. Localement, il a présidé le canton de Melle et le comité d’organisation de la fête de l’agriculture, en 2012, à Gournay-Loizé.
Communiquer sur le métier, est une des priorités de la nouvelle équipe. « Chacun des membres du bureau aura une ou deux responsabilités », assure-t-il. Ce partage des rôles a été un des débats en conseil d’administration qui a abouti à l’élection du président. « On a pris notre temps pour définir ce que l’on veut faire, pour définir nos missions », précise-t-il. « Ce temps n’a pas été du temps perdu », poursuit-il. « Il nous a  permis de recentrer l’action de JA sur l’installation, d’en faire une priorité. On a des choses à dire, sur ce dossier. On est les plus légitimes pour en parler. »
En 2014, « le nombre d’installation ne compensera pas les départs. Si déjà on pouvait installer cent à cent vingt jeunes par an, ce serait bien », poursuit-il, regrettant le faible nombre de jeunes, « plutôt séduits par l’environnement », dans les filières de production au sein des lycées. « Il faut s’occuper de la formation. Même dans nos collèges ruraux l’agriculture est méconnue », déplore-t-il, visant les créneaux « découverte professionnelle » dans les programmes scolaires.
La reconquête du réseau est la seconde priorité de JA 79. Julien se donne deux ans, pour en mesurer les premiers effets en termes d’adhérents. Dans l’immédiat, l’opération Les Terres de Jim doit fédérer les jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres pour la finale nationale de labour qui a lieu du 4 au 7 septembre à Saint-Jean-d’Illac, en Gironde. De quoi cueillir des idées « pour créer un événement » sur le métier d’agriculteur, en 2015, en Deux-Sèvres

Guillaume Mandin, président de JA

Guillaume Mandin, éleveur à Saint-Georges-de-Noisné, a été élu le 14 mai, président de la JA Poitou-Charentes en remplacement de Vincent Touzeau, candidat au conseil d’administration de JA national. Son élection devrait être officialisée lors du congrès annuel qui aura lieu du 3 au 5 juin, à Saint-Brieuc.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
À la découverte de la petite Toscane argentonnaise
Loin de la plaine du sud, à équidistance de Bressuire et de Thouars, le village d’Argenton-les-Vallées se tient entre deux rives…
Publicité