Aller au contenu principal

Développement
Julien Denormandie détaille son plan sur les protéines végétales

Le ministre de l’agriculture a présenté mardi un plan protéines végétales doté de 100 millions d’euros, issus du plan de relance, sur deux ans.

Alors que la France importe la moitié de ses besoins en protéines végétales, le ministère veut améliorer sa souveraineté protéique de dix points en dix ans.
© Arvalis

Attendu depuis plus d’un an, le plan protéines, d’un total de 100 millions d’euros, est pensé comme « une brique importante à l’édifice » pour gagner en souveraineté agroalimentaire, a déclaré le ministre lors de sa présentation le 1er décembre. Aujourd’hui, la France affiche une dépendance vis-à-vis des importations de protéines végétales pour l’alimentation du bétail d’environ 50 %. Une amélioration de la souveraineté protéique de dix points est recherchée en dix ans.

L’objectif est de doubler pendant cette période les surfaces de plantes riches en protéines (soja, pois, légumes secs, luzerne, légumineuses fourragères…). Actuellement d’environ 1 Mha, elles doivent augmenter de 40 % en trois ans pour atteindre 8 % de la SAU en 2030.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Publicité