Aller au contenu principal

Festival
La BD s’adapte en 2021

Le Festival de la bande dessinée d’Angoulême se voit obligé de se réinventer pour sa 48e édition. Si certains prix seront bien remis en janvier, l’événement dans son format habituel est reporté en juin 2021, du 24 au 27.

La 48e édition du FIBD ne connaîtra pas la foule des précédentes éditions, tout du moins pas au mois de janvier. Les organisateurs espèrent pouvoir présenter un second événement en juin 2021.
© Archives

C’est une 48e édition du Festival de la bande dessinée un peu bouleversée se tiendra en 2021. Le contexte de crise sanitaire très mouvant durant l’année 2020 a remis en question les dates initiales du festival et les organisateurs ont dû s’adapter aux nombreux changements conséquents à la pandémie.
C’est désormais avéré, le Festival n’aura pas lieu fin janvier dans la configuration qui est la sienne habituellement.

Certains prix remis

Malgré tout, et pour respecter son traditionnel rendez-vous, se déroulera fin janvier un certain nombre d’actions, dans le plus strict respect des mesures sanitaires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité