Aller au contenu principal
Font Size

Culture fourragère
La betterave fourragère revient dans les parcelles

Progressivement délaissée par les céréaliers, la betterave fourragère présente toutefois de nombreux intérêts. Grâce au travail des sélectionneurs pour améliorer les variétés, elle est aujourd’hui une bonne solution de plantation.

Plants de betteraves fourragères.
Les betteraves fourragères souffrent de la chaleur et de la sécheresse mais elles récupèrent très vite ensuite.
© Gnis

La betterave fourragère monogerme est née il y a très longtemps au bord de la mer et a représenté l’un des constituants essentiels des rations hivernales. Elle était présente dans presque tous les élevages mais à l’époque, les exploitations étaient plus petites et la main-d’œuvre plus disponible. Par la suite, l’agrandissement des structures et les décisions politiques, comme par exemple les quotas laitiers et les taux utiles, lui ont été défavorables, faisant passer les surfaces de 800 000 ha en 1950 à quelques milliers à nos jours. Toutefois, cette culture semble revenir dans les parcelles.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité