Aller au contenu principal

Caprins
La chute des revenus dans les élevages spécialisés se poursuit en 2012

Les quarante fermes suivies par le réseau d’élevage Poitou-Charentes, Vendée, Maine-et-Loire et Bretagne affichaient en 2011 des charges très élevées. Cette augmentation se poursuit d’ailleurs en 2012. L’autonomie est plus que jamais d’actualité.

La moitié des spécialisés touche moins de 1,5 Smic.
La moitié des spécialisés touche moins de 1,5 Smic.
© N. C.
Les techniciens des chambres d’agriculture et du contrôle laitier sur le Poitou-Charentes, la Vendée, la Bretagne et le Maine-et-Loire ont fait la synthèse des résultats technico- économiques 2011 des 40 élevages caprins suivis en réseau d’élevage. Au niveau de la structure des exploitations, l’échantillon est à 2,2 UMO dont 0,5 UMO salarié pour une SAU de 86 ha (dont 40 ha en SFP) et 295 chèvres. Ces indicateurs sont stables par rapport à 2010, sauf la SFP qui a augmenté  de 5 ha en moyenne. Le litrage reste stable aussi (- 2,98%) avec 887 litres de lait produits par chèvre. Le prix du lait payé est en moyenne de 588€ (- 17€ par rapport à 2010). La majorité des élevages enregistrent une hausse du coût alimentaire qui s’élève à 202€ par chèvre et 227€ par 1000 litres, malgré la quantité de concentrés et de déshydratés de 598 g/litre en baisse de 39 g en moyenne.
Lire la suite en page 17 d'Agri79
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité