Aller au contenu principal

Le point sur
La concertation citoyenne locale

Le département des Deux-Sèvres lance une enquête publique sur la santé.

© Carole Mistral

Après avoir engagé la discussion avec les Deux-Sévriens en début d’année dernière dans le cadre du grand débat, puis mis en place le budget participatif, dont le dépôt des propositions s’achève aujourd’hui, le Conseil départemental lance un troisième chantier en partenariat avec les habitants : une concertation citoyenne sur la question de la santé. « Nous sommes de plus en plus sensibles à donner la parole aux citoyens en dehors des urnes », explique Gilbert Favreau lors de la conférence de presse de présentation, mardi 28 janvier.

Alors que la collectivité est en pleine élaboration d’un plan santé, qui sera adopté en juin, elle a souhaité mettre à contribution les citoyens sur cette thématique, « car ils sont les plus à même de nous faire remonter les difficultés rencontrées au quotidien et vont permettre d’affiner le projet », indique le président du Conseil départemental.

Pour ce faire, le département s’est associé à la société Cities-zen, à l’origine de Mon avis citoyen, une plateforme créée fin 2015 qui « vise à recréer le dialogue entre les collectivités territoriales et les citoyens », présente Yves Kergall, le fondateur de la structure. À ce jour, 6,8 millions de personnes ont déjà donné leur avis sur leur ville et proposé des pistes d’amélioration (26 000 en Deux-Sèvres).

Cette première enquête sera mise en ligne début février, « idéalement la première semaine », pour une durée qui reste encore à préciser. Elle permettra d’identifier les carences selon les spécialités médicales, les distances entre les patients et le cabinet ou encore les délais d’attente pour les rendez-vous. Trois questionnaires seront réalisés, à destination des habitants, des professionnels de santé et des élus. Le lien pour y accéder sera disponible sur le site d’Agri 79. La collectivité prévoira également des versions papier. Cette « expérience », comme l’appelle Gilbert Favreau, est destinée à être renouvelée dans le temps, sur d’autres thématiques, assurent les élus.

Le lien vers l'enquête est disponible ici 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité