Aller au contenu principal

Interview
La consommation et la collecte sont en hausse

Pour Alain Billerot, président de la section lait de vache de la Fnsea 79, la hausse de la consommation intérieure doit pousser les prix vers le haut, alors qu’ils restent, selon les prévisions des laiteries jusqu’à la fin de l’année, en dessous des coûts de production.

Alain Billerot espère que les changements du nouveau cahier des charges du beurre Charentes-Poitou seront compensés par une plus-value.
© DR

La Covid-19 a bouleversé les marchés des produits laitiers. Ont-ils retrouvé une certaine normalité ?

La collecte est repartie à la hausse en juillet, et ce dans tous les grands bassins laitiers mondiaux (États-Unis et Europe notamment). Les cours des produits laitiers industriels sont à l’équilibre depuis plusieurs semaines, que ce soit pour la poudre de lait écrémé, qui est proche de son niveau de l’an dernier, ou pour les cours du beurre, qui ont presque retrouvé leur niveau de pré-confinement.
Sur le marché intérieur, la tendance de consommation est à la hausse, notamment sur le lait de consommation et l’ultra frais. Cette conjoncture stable doit permettre une application totale de la loi Egalim et une revalorisation du prix payé aux éleveurs. À ce titre, les prix annoncés par les laiteries (320 à 340 € les 1 000 litres) pour la fin d’année ne sont pas satisfaisants car ils ne couvrent toujours pas les coûts de production (385 € les 1 000 l).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité