Aller au contenu principal

Interview
La consommation et la collecte sont en hausse

Pour Alain Billerot, président de la section lait de vache de la Fnsea 79, la hausse de la consommation intérieure doit pousser les prix vers le haut, alors qu’ils restent, selon les prévisions des laiteries jusqu’à la fin de l’année, en dessous des coûts de production.

Alain Billerot espère que les changements du nouveau cahier des charges du beurre Charentes-Poitou seront compensés par une plus-value.
© DR

La Covid-19 a bouleversé les marchés des produits laitiers. Ont-ils retrouvé une certaine normalité ?

La collecte est repartie à la hausse en juillet, et ce dans tous les grands bassins laitiers mondiaux (États-Unis et Europe notamment). Les cours des produits laitiers industriels sont à l’équilibre depuis plusieurs semaines, que ce soit pour la poudre de lait écrémé, qui est proche de son niveau de l’an dernier, ou pour les cours du beurre, qui ont presque retrouvé leur niveau de pré-confinement.
Sur le marché intérieur, la tendance de consommation est à la hausse, notamment sur le lait de consommation et l’ultra frais. Cette conjoncture stable doit permettre une application totale de la loi Egalim et une revalorisation du prix payé aux éleveurs. À ce titre, les prix annoncés par les laiteries (320 à 340 € les 1 000 litres) pour la fin d’année ne sont pas satisfaisants car ils ne couvrent toujours pas les coûts de production (385 € les 1 000 l).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Définition de l'agriculteur actif: l'État et les Régions d'accord pour 67 ans maximum

Dans le cadre de la concertation autour de la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique national (PSN), les…

Publicité