Aller au contenu principal

Tourisme
La convivialité, une affaire de famille

La famille Maury a la fibre hospitalière. En témoignent les nombreux touristes qui séjournent dans ses chambres d’hôtes ou son gîte de groupe basés à Vernoux-en-Gâtine.

Hélène et Jean-Louis Maury apprécient les rencontres humaines engendrées par leur activité de tenanciers de chambres d’hôtes.
Hélène et Jean-Louis Maury apprécient les rencontres humaines engendrées par leur activité de tenanciers de chambres d’hôtes.
© DR

«Nous voyageons avec les personnes que nous recevons », souligne Jean-Louis Maury. Si l’agriculteur et son épouse Hélène ne s’éloignent que rarement des chambres d’hôtes et du gîte de groupe qu’ils dirigent à Vernoux-en-Gâtine, le couple enchaîne les voyages immobiles. « Les gens viennent de partout, c’est convivial », précise Hélène tout en avouant sa tendresse pour les Belges et leur humour.  Et Jean-Louis de poursuivre : « Quand nous avons lancé ce projet en 1993, nous souhaitions ouvrir l’exploitation et le monde agricole au grand public. Et puis cela créé de l’animation en milieu rural, je me dis que les personnes qui passent une nuit à La Raymondière traversent forcément Vernoux-en-Gâtine ». 

Aussi, une fois l’idée lancée, le couple s’associe avec deux de ses fils. Commencent alors les travaux dont une large partie est effectuée par Jean-Louis. L’homme aux mains d’or manie le béton, la pierre, le carrelage… et les trois chambres d’hôtes sont alors prêtes à « ouvrir leurs draps » aux touristes. Quelques années plus tard, une salle pour accueillir diverses animations, une autre où trône la table d’hôte et un gîte d’une capacité de douze personnes sortent de terre.

Et si l’affaire ne permet pas à ses tenanciers d’en vivre, sa gestion mobilise Hélène à temps plein. « Je prépare les petits-déjeuners et les dîners pour ceux qui le souhaitent. Sur la table, on retrouve tous les produits du jardin et de la ferme. » La ferme, c’est le rayon de Jean-Louis à la tête de 40 hectares de céréales et d’un atelier d’engraissement de taurillons. Guillaume, leur fils, alimente aussi les convives puisqu’il élève des cochons et Bertrand, intermittent du spectacle, gère les animations.

 

Deux épis

Labellisé Gîte de France, La Raymondière arbore deux épis. « Les critères changent souvent, précise Jean-Louis, et nous sommes régulièrement contrôlés notamment après un réaménagement. » Quant au nombre de nuitées, le couple de quinquagénaires en comptabilise environ 400 pour cette année avec un pic de fréquentation de juin à août. « Souvent, les touristes restent une nuit et tout au plus, deux ou trois nuits, souligne Hélène. Ils visitent la région, le Futuroscope, le Marais poitevin, se rendent au Puy-du-Fou… » Et Jean-Louis de conclure :  « Ils sont également curieux du travail à la ferme alors je la  leur  fais visiter ».  

 

 

Contact : SARL La Raymondière, La Raymondière, 79240 Vernoux-en-Gâtine. 

Mail : raymondiereweb@orange.fr. Tél. 05 49 95 85 90 ou 06 70 98 07 61.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité