Aller au contenu principal

Porc
La crise porcine s'installe

Ce nouveau coup dur pour la filière est lié à la flambée des coûts de production

.
.
© Réussir
« Nous ne sommes pas dans une crise de marché, mais bien dans une crise des coûts de production », analyse Jan-Peter Van Ferneij, chercheur sur les marchés à l’Ifip-Institut du porc. Les céréales constituant 70 % de l’aliment des porcs, leur prix a un impact direct sur celui de l’aliment.
Parallèlement, le prix du porc n’a pas suivi les coûts de production. Il a même accusé une baisse de 8,59 % en 2007 par rapport à 2006, à 1,118 euro /kg de moyenne. En partie responsable, la production européenne, en augmentation, principalement en Espagne et en Allemagne. Conséquences de ces deux phénomènes, les éleveurs accumulent les pertes depuis la fin de l’été.

50 à 70 % des éleveurs touchés
« Aujourd’hui, même les éleveurs les plus résistants sont touchés », analyse-t-on au cabinet de conseils Cogédis des Côtes-d’Armor. Avec 40 cents  d’euros de pertes par kilo de porc produit début janvier, la « capacité de résistance des éleveurs » s’effrite sérieusement. « 50 à 70 % des éleveurs français seront touchés par la crise », estime Georges Douguet, du CER des Côtes-d’Armor.

Jusqu’à quand peuvent-ils tenir ?
Les fabricants d’aliments peuvent permettre certaines facilités aux éleveurs, notamment des paiements plus échelonnés ou plus tardifs. Mais ils se plaignent des difficultés qu’ils éprouvent à répercuter à leurs clients les hausses auxquels ils font face, étant obligés de rogner leurs marges. L’issue de la crise ne devrait pas intervenir avant le second semestre 2008, voire le début de 2009. Tout dépendra du redressement espéré des cours et surtout de la baisse éventuelle du prix des céréales. En attendant, la profession s’organise. Elle vient de mettre en place une caisse d’avance de trésorerie dotée de 100 millions d’euros. Parallèlement, le gouvernement français a annoncé un plan d’allègement des charges, tandis que la Commission européenne autorisait fin 2007 le retour des restitutions.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Elections, Départementales, Deux-Sèvres, Coralie Denoues, juillet 2021
Trois tours nécessaires pour élire Coralie Denoues
La liste 100% Deux-Sèvres a obtenu une large majorité au second tour des élections dimanche 27 juin. Pour autant trois tours ont…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité