Aller au contenu principal

La culture du chanvre, bien plus qu’un écran de fumée

La culture du chanvre est en plein essor grâce à ses applications dans de multiples domaines : bâtiment, cosmétique, alimentation, textile, bien-être… La région Nouvelle-Aquitaine travaille au développement de la filière, génératrice de forte valeur ajoutée.

Le chanvre traîne sa mauvaise réputation depuis trop longtemps. Pour le grand public, elle est associée au cannabis mais pour les agriculteurs, elle est considérée depuis quelques années comme un formidable vecteur de valeur ajoutée. « Il y a un potentiel énorme par rapport aux années précédentes », assure Stéphanie Sauvée, consultante en développement de filière verte pour la région et en charge de la question du chanvre pour différents organismes.
Missionnée en 2011 par le cluster habitat sur les potentialités du développement d’une filière en Poitou-Charentes, le trop petit nombre de producteurs avait à l’époque mis un terme à ces ambitions. Rebelote en 2015, sur le secteur du Limousin cette fois-ci, où le manque de débouchés à l’aval était apparu comme un frein trop important. Mais lorsqu’en 2018, la région Nouvelle-Aquitaine la relance sur la question, les potentialités apparaissent plus intéressantes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité