Aller au contenu principal

La faucheuse a mis le curseur vers la qualité

Les pluies du début de semaine ont été synonymes de relâche pour les matériels de récolte d’herbe. D’après les premiers échos du début de campagne, la saison herbagère part sur de bonnes bases.

Si le volume d’herbe est moindre cette année, sa qualité permet d’envisager sereinement l’avenir alimentaire des cheptels.
Si le volume d’herbe est moindre cette année, sa qualité permet d’envisager sereinement l’avenir alimentaire des cheptels.
© Ronan Lombard

Un cru parti pour laisser un bon souvenir. Et si 2016 était une belle année pour l’herbe ? Alors que les cycles de récoltes précoces s’achèvent, le constat général se résume par un volume moindre mais de la qualité. Dans l’ensemble, les stocks d’herbe récoltés permettent aux éleveurs cultivateurs de cet or vert, a priori pas trop cher, d’envisager sereinement l’avenir alimentaire de leur cheptel.
Lors des précédentes campagnes, les quantités ramassées ont été assez importantes. « Il y a des stocks d’avance dans beaucoup d’élevages », note Gérard Hoppenreys, référent du sujet à la chambre d’agriculture. Du coup, l’objectif de cette année pourrait être de privilégier le critère de la qualité, même si cela pénalise le volume récolté à chaque coupe. « C’est un conseil à garder en tête pour toute la saison », insiste le conseiller.
Coïncidence heureuse ? À Celle-sur-Belle, un éleveur lancé dans la fabrication de balles d’enrubannage mettait en avant le bon stade de la prairie de fétuque qu’il avait fauché, espérant ainsi bénéficier de bonnes valeurs alimentaires pour son fourrage.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 13 mai 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

19 marchés festifs tout au long de l’été
Lieu de convivialité, les MPP offrent aux agriculteurs une occasion de se faire connaître localement. Les agriculteurs se…
Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Publicité