Aller au contenu principal

FDSEA
La FDSEA demande l’ouverture de la procédure des calamités agricoles

Face à la sécheresse et aux températures élevées, la FDSEA a demandé à la préfète l’ouverture de la procédure des calamités agricoles pour cause de sécheresse.

Réuni le lundi 24 août pour son bureau de rentrée, la FDSEA a fait un tour de table sur la situation des cultures. L’absence de pluie significative depuis plusieurs semaines et les températures élevées depuis plusieurs jours, font qu’une situation de sécheresse s’est installée sur le département. 

Dans de nombreux secteurs, les parcelles en herbe sont totalement grillées, l’alimentation des animaux au pré a débuté depuis le début de l’été, les stocks de fourrage sont déjà très entamés.

Pour la récolte de maïs ensilage qui vient de débuter la situation n’est pas meilleure, le volume de récolte est faible et la qualité est médiocre. Pour le tournesol, bien que la récolte n’ait pas débuté, l’aspect de la culture ne laisse guère d’espoir pour un rendement correct.

Pour toutes ces raisons, la FDSEA vient de demander à  la  préfète l’ouverture de la procédure des calamités agricoles pour cause de sécheresse. La FDSEA demande que soit convoqué en urgence le comité départemental d’expertise ainsi qu’une commission d’enquête sur le terrain pour constater les pertes de récoltes.

La FDSEA reste à la disposition de l’administration pour orienter la commission d’enquête sur les zones les plus touchées (Bocage, Est de la Gâtine, plaine de Thouars et sud-est département).

Déjà  touchés par des crises multiples, les éleveurs sont très affectés par cette situation de sécheresse qui va dans les prochains mois peser sur la trésorerie.

Contact : Patrice Coutin 06 84 76 69 58.


Irrigation

Un arrêté préfectoral place le bassin de l'Autize Vendée en interdiction totale de prélèvements depuis vendredi 21 août  et un autre daté du 24 août la place la zone 13 Lambon en arrêt total. La zone du Lambon est la 11e zone de gestion du département où  les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d'eau plans d'eau sont interdits.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité