Aller au contenu principal

Thouet
La FDSEA et les JA disent non à la suppression des barrages

Vendredi 11 février, dernier jour de l’enquête publique sur le Thouet, la FDSEA et les JA se sont positionnés contre la suppression des barrages.

Vendredi 11 février, dernier jour de l’enquête publique sur le Thouet, qu’une délégation conduite par Patrice Coutin et Sylvie Macheteau, respectivement président et secrétaire générale de la FDSEA ainsi que William Hachon, représentant les JA,  se sont positionnés contre la suppression des barrages.La FDSEA et les JA ont alors déposé leurs remarques à la mairie de Saint-Loup-sur-Thouet et à l’intention de Bernard Berthouin, commissaire enquêteur : « En tant que représentant d’agriculteurs riverains et en tant que représentant de la profession agricole, la FDSEA dénonce la volonté du Syndicat mixte de la vallée du Thouet qui entend supprimer ou araser plusieurs barrages au nom de la continuité écologique.Supprimer les barrages ou les araser :- c’est faire fi du bon sens des générations passées qui de tout  temps ont cherché à retenir l’eau pour la faune, la flore et l’alimentation humaine ;- c’est un abus de pouvoir qui ne tient pas compte des positions unanimes des agriculteurs, des éleveurs mais également des propriétaires riverains, des pêcheurs et de toutes les personnes qui fréquentent les rivages du Thouet, qui se sont massivement opposés à ce projet ;- c’est oublier que les barrages en période d’hiver atténuent les crues et en période estivale maintiennent un débit minimum à la rivière. Les barrages sont des outils de régulation du débit ;- c’est faire abstraction de toute l’économie aux alentours du Thouet, que ce soit l’eau d’irrigation pour l’agriculture et l’élevage, l’eau pour la pêche, le tourisme, les loisirs…- c’est aller à contre sens de l’histoire, ici en supprimant les barrages, ailleurs en créant des réserves pour stocker l’eau.La FDSEA est donc opposée à ce projet de suppression ou d’arasement des barrages. Elle soutient le principe d’une concertation avec les riverains pour trouver une alternative, des aménagements tels que des pelles manœuvrables, des passes à poissons sont à préconiser ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité