Aller au contenu principal

Thouet
La FDSEA et les JA disent non à la suppression des barrages

Vendredi 11 février, dernier jour de l’enquête publique sur le Thouet, la FDSEA et les JA se sont positionnés contre la suppression des barrages.

Vendredi 11 février, dernier jour de l’enquête publique sur le Thouet, qu’une délégation conduite par Patrice Coutin et Sylvie Macheteau, respectivement président et secrétaire générale de la FDSEA ainsi que William Hachon, représentant les JA,  se sont positionnés contre la suppression des barrages.La FDSEA et les JA ont alors déposé leurs remarques à la mairie de Saint-Loup-sur-Thouet et à l’intention de Bernard Berthouin, commissaire enquêteur : « En tant que représentant d’agriculteurs riverains et en tant que représentant de la profession agricole, la FDSEA dénonce la volonté du Syndicat mixte de la vallée du Thouet qui entend supprimer ou araser plusieurs barrages au nom de la continuité écologique.Supprimer les barrages ou les araser :- c’est faire fi du bon sens des générations passées qui de tout  temps ont cherché à retenir l’eau pour la faune, la flore et l’alimentation humaine ;- c’est un abus de pouvoir qui ne tient pas compte des positions unanimes des agriculteurs, des éleveurs mais également des propriétaires riverains, des pêcheurs et de toutes les personnes qui fréquentent les rivages du Thouet, qui se sont massivement opposés à ce projet ;- c’est oublier que les barrages en période d’hiver atténuent les crues et en période estivale maintiennent un débit minimum à la rivière. Les barrages sont des outils de régulation du débit ;- c’est faire abstraction de toute l’économie aux alentours du Thouet, que ce soit l’eau d’irrigation pour l’agriculture et l’élevage, l’eau pour la pêche, le tourisme, les loisirs…- c’est aller à contre sens de l’histoire, ici en supprimant les barrages, ailleurs en créant des réserves pour stocker l’eau.La FDSEA est donc opposée à ce projet de suppression ou d’arasement des barrages. Elle soutient le principe d’une concertation avec les riverains pour trouver une alternative, des aménagements tels que des pelles manœuvrables, des passes à poissons sont à préconiser ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les travaux vont pouvoir commencer pour sept réserves

Jeudi 28 mai, le Tribunal administratif de Poitiers a rendu une première décision concernant l’autorisation environnementale…

Publicité