Aller au contenu principal

Conversion
La ferme du lycée Jacques Bujault passe au bio

Neuf ans après la décision de passer l’ensemble des surfaces et les trois troupeaux en agriculture biologique, le lycée de Melle va aboutir d’ici un an à la conversion totale.

La conversion du troupeau de 400 chèvres, des Saanen et des Alpines, doit être lancée dans les trois à six mois.
© Léa Calleau

L’exploitation du lycée agricole de Melle se convertit peu à peu à l’agriculture biologique. Après les 165  ha de surfaces et les 180 brebis de race vendéenne en 2015, ce sont les 400 chèvres et le troupeau de 50 Parthenaises qui vont passer en élevage bio au cours de cette année.

 Nous avons acté le passage en bio en 2012, rappelle Denis Boulenger, le directeur de l’exploitation.

À ce moment-là, plusieurs contraintes ont limité la conversion : le centre de formation voulait garder un pluralisme dans les techniques d’élevage, poursuit-il. Il n’y avait pas de collecte de lait bio au sein de la CLS, la coopérative laitière avec qui nous avons noué un partenariat de longue date. Des contraintes techniques liées à la structure des bâtiments, au pâturage nous ont aussi restreints ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

300 personnes pour le premier dîner fermier à La Crèche

La chambre d’agriculture des Deux-Sèvres a lancé…

Petit moulin cherche meunier pour se réveiller
Depuis les années 80, la famille Boiron fait tourner la minoterie éponyme, en plein cœur de La Crèche. Inscrite dans la tradition…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Reprendre une ferme pas à pas
Pierre Guetté s’est installé en plusieurs étapes, avec un premier atelier volailles en charge, avant de reprendre l’atelier bovin…
Stockage de l'eau : les uns avancent, les autres demandent à rejouer la partie
La radicalisation des opposants aux projets de stockage de l’eau laisse peu d’espoir que naissent des compromis. Le 6 novembre, à…
Plein phare sur le robot d’alimentation au Chêne blanc
Au programme de cette première journée du salon Capr’Inov, rendez-vous à Pougne-Hérisson pour visiter la SCEA du Chêne Blanc, qui…
Publicité