Aller au contenu principal

Conversion
La ferme du lycée Jacques Bujault passe au bio

Neuf ans après la décision de passer l’ensemble des surfaces et les trois troupeaux en agriculture biologique, le lycée de Melle va aboutir d’ici un an à la conversion totale.

La conversion du troupeau de 400 chèvres, des Saanen et des Alpines, doit être lancée dans les trois à six mois.
© Léa Calleau

L’exploitation du lycée agricole de Melle se convertit peu à peu à l’agriculture biologique. Après les 165  ha de surfaces et les 180 brebis de race vendéenne en 2015, ce sont les 400 chèvres et le troupeau de 50 Parthenaises qui vont passer en élevage bio au cours de cette année.

 Nous avons acté le passage en bio en 2012, rappelle Denis Boulenger, le directeur de l’exploitation.

À ce moment-là, plusieurs contraintes ont limité la conversion : le centre de formation voulait garder un pluralisme dans les techniques d’élevage, poursuit-il. Il n’y avait pas de collecte de lait bio au sein de la CLS, la coopérative laitière avec qui nous avons noué un partenariat de longue date. Des contraintes techniques liées à la structure des bâtiments, au pâturage nous ont aussi restreints ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
Gâtine, Deux-Sèvres, qualité des eaux, prairie, élevage
Pour la qualité de l’eau, la société a besoin de l’élevage
Communication, mais également expérimentations : les syndicats des eaux et le Pays de Gâtine s’engagent pour maintenir l’élevage…
Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Renard, Dégâts aux cultures, Esod
La fédération des chasseurs et la Chambre d'agriculture invitent à déclarer les dégâts
Pour qu’elle puisse être régulée toute l’année, une espèce doit être inscrite dans la liste des espèces susceptibles d’…
Publicité