Aller au contenu principal

Salon de l'agriculture
La fête des filières d’élevage autour de la parthenaise

Les élus du conseil général et les responsables professionnels des Deux-Sèvres ont fêté leurs filières d’élevage autour de la belle parthenaise

.
.
© DR
Lundi 25 février, les Deux-Sèvres ont célébré au Salon de l’agriculture leurs filières d’élevage, autour de ce fleuron qu’est (re)devenu la vache parthenaise. Comme le dit M. Loiseau, boucher parisien de la rue Daguerre dans le XIVe arrondissement, acquéreur de Suédoise, une vache de Christophe Caillon (Gaec Lavone), « la race parthenaise bénéficie d’une très bonne filière. La viande est fine et l’animal a peu d’os. En plus, comme elle n’est pas très connue, nous nous distinguons de nos concurrents ». Ce qui est important pour ce jeune boucher de 30 ans, installé avec sa femme et deux apprentis.
Lors des buffets, on a pu apprécier les qualités organoleptiques de l’animal, en particulier avec la délicieuse recette de carpaccio mariné, fourré à la sauce tartare.Serge Bonnanfant, président de la race et de nombreux autres convives s’en sont régalés, tout en dégustant quelques autres spécialités poitevines : le farci, mais aussi le cochon noir gascon (dont Didier Ragot est le seul éleveur en Poitou-Charentes), les foies gras des Gaillard, ou encore les jus de fruits et vins (anjou rouge et saumur pétillant).
La journée a été ponctuée par le défilé des races des Deux-Sèvres, sur un cirque de sable à l’ambiance survoltée grâce à Claudette Fuzeau, fermière plus que nature et puits de science populaire sur les traditions rurales du département. Se sont succédées les rouges des prés, charolaises et parthenaises, précédées de la belle prestance du mulet poitevin, d’un attelage de trait poitevin et d’un baudet, et suivies des différentes races ovines et caprines, la chèvre poitevine et ses consoeurs saanen et alpine, ainsi que les moutons vendéens et rouges de l’ouest.

Une parthenaise unique
S’en est suivi le concours de la race parthenaise. L’élection a distingué entre autres la vache gestante Unique (5 ans), de l’EARL Christal (Alain Girault), qui mettra bas dans un mois et demi (voir ci-dessous le palmarès).

Palmarès   parthenaises


Femelles gestantes
1. Unique, Earl Christal-Girault, Souvigné.
3. Sirène, Earl Jarry, Moncoutant.
Femelles suitées
2. Violette, Goudeau Thierry, Verruyes.
3. Taloche, Gaec Les Sapins, La Chapelle-Bertrand.
Femelles suitées de moins de 5 ans
3 Pitchoune, Gaec Babin, Le Beugnon.
Mâles section1
2. Vigilant, Gaec Picauville , Scillé.
Mâles section2
2. Urbi Earl Aminot Alain, Noirterre
Prix de championnat femelle
1. Unique, Earl Christal-Girault, Souvigné.
Challenge National UPRA
3 Gaec Riolan - Riolan , Secondigny

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité