Aller au contenu principal

Deux-Sèvres, Pâques en ligne de mire
La filière chevreau toujours perturbée

À l’approche de Pâques, la filière caprine est inquiète quant aux débouchés pour ses chevreaux. Les prix proposés ne couvrent même pas les coûts de production. Une rencontre était programmée jeudi avec Loeul et Piriot.  

Chevreaux, engraissement
Alors que les mises-bas arrivent à grande vitesse, les naisseurs doivent rapidement vendre leurs chevreaux. Pour les engraisseurs, c’est tout leur chiffre d’affaires qui est engagé. La réunion de jeudi avec Loeul et Piriot devait permettre de faire un point sur les perspectives et les prix d’achat.
© Damien Hardy

En chevreau, la période de Pâques a valeur de référence pour savoir comment se porte la filière. À l’occasion du colloque caprin du mardi 2 mars, les Chevriers 79 et le Saperfel se sont donc tournés vers les chiffres et le fait est que les ventes sur la période s’annoncent tout aussi basses qu’en 2020.

Pour Pâques 2021, le prix proposé par le principal abatteur est de 2,80 €/kg alors que la demande des engraisseurs pour couvrir leurs coûts de production est de 3 €

La consommation intérieure est en baisse mais c’est surtout la baisse de l’export qui a fait grimper les stocks. En effet, plus de 50 % de la production est exportée principalement vers l’Italie et le Portugal, encore confinés à ce jour. Grâce à l’aide de l’État accordée aux abatteurs, une grande partie des stocks a finalement pu être écoulée fin décembre mais la tendance reste néanmoins négative.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité