Aller au contenu principal
Font Size

Conjoncture caprine
"La filière a continué à tenir son rôle nourricier"

Le confinement a coïncidé avec le pic de la production laitière caprine, également impactée par la perte de plusieurs débouchés. Mais le président du Brilac, Bernard Lassus-Dessus, se veut optimiste sur la capacité de résilience de la filière.

Bernard Lassus-Dessus, président du Brilac, juge que « la filière, au niveau national, a pris ses responsabilités en appelant les producteurs à modérer la production lait.
© Christelle Picaud

Arrêt de la restauration hors domicile, ruée des consommateurs sur les produits de première nécessité… La crise sanitaire a amené son lot de bouleversements sur le secteur agro-alimentaire. Pour la filière laitière caprine, ces perturbations sont venues entraver une dynamique prometteuse. «  La filière, avant la crise, était en bonne santé  », souligne Bernard Lassus-Dessus, président du Brilac (Bureau régional interprofessionnel du lait de chèvre de Poitou-Charentes). «  Les indicateurs économiques et de conjoncture étaient bons : le second semestre 2019 a été supérieur au second semestre 2018, et contre toute attente, les volumes produits à la fin de l’année ont été légèrement plus élevés que ceux de 2018 alors qu’on pensait que le retard du premier semestre ne serait pas rattrapé ». La production évoluait plutôt favorablement, avec des marchés et des stocks cohérents au début de l’année 2020.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Publicité