Aller au contenu principal

La filière fruits et légumes regorge d’ambitions pour 2021

Après une « hausse historique » en 2020 grâce aux confinements, la filière des fruits et légumes veut continuer de faire progresser la consommation.

© FLD

S’il y a une filière qui a tiré son épingle du jeu en 2020, c’est bien celle des fruits et légumes. Les confinements ont porté leur consommation, avec une progression de « 4,5 à 5 % » par rapport à 2019, « une hausse historique », a indiqué Laurent Grandin, le président d’Interfel. Moins exposés que d’autres productions à la fermeture de la restauration hors domicile (10 % de l’activité), les fruits et légumes ont été plébiscités par des Français, qui ont redécouvert le chemin de la cuisine. Cette croissance a été encore plus prononcée en valeur (+13 %).

Ombre notable au tableau : après plusieurs années de progression, « la consommation de fruits et légumes bio semble se tasser », alerte le patron d’Interfel. Alors qu’elle suivait une tendance de +7 à 8 % ces dernières années, la consommation de fruits et légumes bio pourrait finir 2020 autour de +5 %.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
Publicité