Aller au contenu principal

La Fnsea et les JA se mobilisent contre les « distorsions »

Au congrès de JA, à Lourdes, le 7 juin, le président Jérémy Decerle et la présidente de la Fnsea, Christiane Lambert, ont présenté au ministre de l’agriculture leurs revendications, en amont des blocages de raffineries, programmés du 10 au 13 juin.

Dès dimanche, les JA 79 se sont mobilisés contre l’importation de 300 000 tonnes d’huile de palme. Si ces volumes entraient en France, ils menaceraient 500 000 hectares de culture de colza.
Dès dimanche, les JA 79 se sont mobilisés contre l’importation de 300 000 tonnes d’huile de palme. Si ces volumes entraient en France, ils menaceraient 500 000 hectares de culture de colza.
© JA 79

En clôture du congrès de Jeunes Agriculteurs, Jérémy Decerle, président, et Christine Lambert, présidente de la Fnsea, dans une ambiance plutôt tendue, ont adressé au ministre de l’agriculture, Stéphane Travert, leurs revendications en vue des manifestations programmées du 10 au 13 juin. Bloquer treize raffineries et dépôts de carburant à travers toute la France, comme autant de « symboles des distorsions », est une promesse qui aura été tenue.
Avant de débuter son intervention, Jérémy Decerle a invité Samuel Vandaele, secrétaire général des JA, et les secrétaires généraux adjoints, à offrir au ministre des présents « symboles des distorsions de concurrence » : des cerises, une côte de bœuf, un poulet et un petit singe, écho à la déforestation engendrée par la production d’huile de palme. « Pour nous, c’est l’incompréhension totale, face au choix du gouvernement qui conduit à des distorsions de concurrence que nous ne pouvons plus accepter », a lancé Christiane Lambert, en introduction des quatre revendications des syndicats.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Publicité