Aller au contenu principal

Lait
La fusion des coopératives de base, puis les alliances

A la veille de l’assemblée générale du groupe Terra Lacta, Alain Lebret, le président, expose la stratégie retenue par le conseil d’administration.

Alain Lebret, président du groupe Terra Lacta.
Alain Lebret, président du groupe Terra Lacta.
© C. P.

Les assemblées de section des coopératives du groupe Terra Lacta (ex GLAC) ont débuté et l’assemblée générale du 26 juin prochain devrait entériner la fusion des 6 entités qui constitueront le nouveau groupe laitier. Alors que la politique du groupe laitier est régulièrement critiquée par des éleveurs, le président, Alain Lebret, explique la stratégie retenue par le conseil d’administration. Interview. 

Le 19 janvier dernier, les délégués des coopératives Charentes Lait, Capribeurre, Usval, Lescure-Bougon, ULDS, Union des caséineries ont accepté le principe d’une fusion au sein d’une seule entité Terra Lacta (*). Où en est-on aujourd’hui ?
92 % des délégués ont voté pour cette décision. Les assemblées de section se déroulent actuellement et la fusion doit être validée officiellement ce mois-ci en assemblée générale. Cela va considérablement simplifier le fonctionnement de l’entreprise. Les sections (qui regroupent plusieurs cantons) seront regroupées par région et les conseils de région seront le relais d’information entre le terrain et le conseil du groupe. Il y a une vingtaine de sections et quatre régions (Vendée, nord Charente-Maritime- Vienne et Deux-Sèvres + bordures des départements d’Indre-et-Loire et Maine-et-Loire - sud Charente-Maritime, Charente et Haute-Vienne- Dordogne, Lot-et-Garonne, Tarn-et-Garonne et Aveyron). Pour ce qui concerne le Massif Central, la Coopal reste pour l’instant une coopérative indépendante adhérente de Terra Lacta et elle rejoindra la fusion plus tard. La fusion donne lieu à une élection générale avec constitution d’un nouveau conseil d’administration qui élira son bureau.

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité