Aller au contenu principal

La grande distribution prête à revaloriser le prix du lait

À la suite de la mobilisation du 13 juin, dans les laiteries, plusieurs enseignes de distribution se sont engagées à revaloriser le prix du lait comme le demandent les éleveurs.

© N.C.

La coopération, première cible de la manifestation du 13 juin, dans l’Ouest, a accepté le 14 juin de revaloriser le prix du lait au troisième trimestre 2017 en répercutant les hausses de tarif consenties par les distributeurs. À la suite de cette mobilisation, la FNPL a reçu le 16 juin les enseignes de la grande distribution (Fédération du commerce et de la distribution, Leclerc et Intermarché). « Après deux heures de discussions, force est de constater que la grande distribution a été constructive quant à la nécessité d’agir pour que les producteurs de lait voient enfin le bout du tunnel », a fait savoir la FNPL à l’issue de la rencontre.


Plusieurs leviers ont été identifiés pour cela. « la FNPL a demandé à ce que conformément à la loi Sapin 2, toutes les enseignes intègrent un prix du lait de référence dans leurs contrats à marque distributeur en tenant compte d’indices publics de coût de production et d’indices de valorisation des marchés laitiers », une disposition opérationnelle qu’applique déjà Système U. De plus, l’organisation a demandé que « les niveaux des tarifs négociés entre la distribution et les transformateurs soient revus à la hausse pour conserver leur niveau atteint par la charte de valeur fin 2015 ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Une diversification en un temps record
Installer un associé rapidement, à moindre coût et sans bouleverser l’organisation de l’exploitation, c’est ce qu’ont réussi à…
Quentin : 100% aviculteur, et... 100% épanoui
Après des années à enchainer les boulots les plus divers, Quentin Le Thoueil a saisi une opportunité de s’installer à Voulmentin…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Publicité