Aller au contenu principal

Lait
La laiterie du Pays de Gâtine pourrait devenir la 4e coopérative d’Eurial

La Laiterie coopérative du Pays de Gâtine tenait son assemblée générale jeudi 14 avril. Sébastien Cantet, le président, y présentait la volonté du conseil d’administration, sous la pression du déficit, d’entrer dans le groupe Eurial. Vote des adhérents le 21 juin.

« Notre situation économique ne nous permet pas d’attendre », a précisé Sébastien Cantet.
« Notre situation économique ne nous permet pas d’attendre », a précisé Sébastien Cantet.
© DR

L’assemblée générale a commencé. Les retardataires rajoutent des chaises. La mobilisation à la réunion annuelle de la Laiterie coopérative du Pays de Gâtine (LCPG) est celle des moments difficiles. Jeudi 14 avril, plus de 150 personnes sont venues à Fenioux entendre ce qu’ils ont appris par courrier quelques jours plus tôt. « Notre situation économique ne nous permet pas d’attendre », regrettait Sébastien Cantet après l’annonce du résultat déficitaire de l’année. « La perte de l’exercice se monte à 2 292 498 euros », précisait quelques minutes plus tôt M. Paugam, expert comptable. Un déficit qui porte à plus de 4 millions d’euros les pertes cumulées de l’entreprise au cours des trois dernières années. « Les réserves  émises par les experts comptables nous laissent toutefois la possibilité de poursuivre notre activité parce que nous présentons un projet d’entreprise qui doit nous offrir un avenir », expliquait Sébastien Cantet à l’attentive assemblée. Voici officiellement proposé aux adhérents le rapprochement avec le groupe Eurial. « C’est une orientation que vous, que nous propose, notre conseil d’administration », exposait le président rappelant par le jeu des pronoms personnels sujets qu’il compte parmi les adhérents aujourd’hui bousculés par la situation difficile de la coopérative. « Il vous, il nous appartiendra, le 21 juin à l’occasion d’une assemblée générale extraordinaire, d’entériner ou non cette option. »


Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Publicité