Aller au contenu principal
Font Size

La loi de Finances priverait la chambre d’agriculture de ressources essentielles

Sans tenir compte de la baisse annoncée de l’impôt sur les propriétés non bâties, le budget primitif 2015 sera déficitaire. Jean-Marc Renaudeau revient sur les difficultés que poserait l’application en l’état de la loi de Finances votée à l’Assemblée nationale.

Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture.
Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d’agriculture.
© N.C.

La chambre d’agriculture tiendra une session budgétaire le 21 novembre. Le budget primitif qui sera présenté serait déficitaire...
Jean-Marc Renaudeau : Oui. Déficitaire de 110 000 euros à condition que la taxe affectée sur le foncier non bâti (Ndlr : Tatfnb ou Tfnb) ne soit pas revue à la baisse en 2015. Si le projet de loi de Finances s’applique sans modification lors du débat parlementaire, alors, les chambres d’agriculture seront confrontées à une baisse de 5,35% par an pendant trois ans de la ressource qui représente 48% de leurs recettes. Pour les Deux-Sèvres, cette situation contre laquelle nous nous mobilisons, alourdirait le déficit du budget primitif de 206 000 euros. Nous nous refusons à penser que cela soit possible. Une action auprès des sénateurs est en cours. Nous demandons que des amendements soient présentés dans l’objectif de faire évoluer la situation.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Publicité