Aller au contenu principal
Font Size

La machine à traire impacte le taux de cellules dans le lait de chèvres

Afin de limiter au maximum les risques de contamination du lait en cellules, une enquête dans 1 146 élevages du grand Ouest et sur 2 260 contrôles confirme qu’un grand soin doit être accordé au choix, à l’entretien et aux réglages de la machine à traire.

En faisant contrôler sa machine tous les ans plutôt que tous 
les trois ans, l’étude a révélé un écart de 120 000 cellules/ml.
En faisant contrôler sa machine tous les ans plutôt que tous
les trois ans, l’étude a révélé un écart de 120 000 cellules/ml.
© GDW

Au-delà d’un certain seuil, la présence de cellules dans le lait est pénalisée par les laiteries. Puisque les bactéries responsables de cette infection ne se trouvent pas dans l’environnement (elles vivent uniquement dans et sur la mamelle), elles se propagent principalement pendant la traite. Cette dernière constitue donc une étape à risque qui peut avoir un impact sur la contamination du troupeau.

Afin d’identifier les éléments de conception, d’entretien et de réglage de la machine à traire qui favorisent l’augmentation du taux cellulaire moyen mensuel, l’Institut de l’élevage (Idele) a étudié 2 260 contrôles de machines à traire entre 2012 et 2015 et les analyses de lait associées chez 1 146 élevages caprins de la zone Grand Ouest. Cette étude a été financée par l’Anicap.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité