Aller au contenu principal

Marque
La marque a un impact sur le prix et le travail de l’éleveur

 Au sein de la coopérative Agrial, Jean-Michel Esnault, comme une vingtaine d’autres de ses collègues du Poitou, des Charentes et de Normandie, s’est engagé dans le groupe de travail qui a donné naissance à la marque Grand Fermage.

Pour Jean-Michel Esnault, le groupe de travail sur la marque Grand Fermage est une vrai satisfaction personnelle et professionnelle. «On est moteurs de la démarche».
© DR

Sur un fond rouge, la marque Grand Fermage arbore fièrement le drapeau tricolore et les annotations « laiteries françaises » et (surtout) « coopérative de fermiers engagés ». Des fermiers engagés comme Jean-Michel Esnault, qui élève 65 vaches laitières à Coussay-les-Bois (Vienne) sur 140 ha : 95 ha d’herbes, 20 ha de blé, 20 ha de maïs et depuis quelques années 2 ha de betteraves fourragères pour du pâturage direct.

Travailler sur la marque, travailler pour demain

À l’instar de la marque Soignon en lait de chèvre, Grand Fermage c’est le beurre, y compris des beurres spéciaux (AOP, Sel de mer) et, depuis peu, du fromage pané et « encore de beaux projets en perspective pour l’année 2021, fabriqués toujours en local, à Dangé-Saint-Romain », promet François Brescia, responsable production laitière à la coopérative Agrial.

Tout semble mis en œuvre aujourd’hui pour fédérer les acteurs autour de cette marque Grand Fermage. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité