Aller au contenu principal

La météo du printemps a précipité la maturité des melons

Le melon connaît depuis trois semaines une baisse importante des prix. Difficile à supporter par les producteurs, cette période assombrira une saison dont le bilan ne pourra être fait que fin septembre, insiste Christophe Couteleau, de l’entreprise Le Rouge-Gorge.

Les producteurs de fruits évoluent dans un marché volatil. Composer avec cette réalité n’est pas facile d’autant que les tensions sont chaque année un peu plus fortes.
Les producteurs de fruits évoluent dans un marché volatil. Composer avec cette réalité n’est pas facile d’autant que les tensions sont chaque année un peu plus fortes.
© C.P.

«Le coût de production se calcule en divisant la somme des charges par les quantités de matière produite », précise Christophe Couteleau, l’un des membres de l’entreprise familiale Le Rouge-Gorge. Alors qu’il reste deux mois à deux mois et demi avant la fin de la saison, le producteur implanté à Taizé se refuse à tout bilan. Si les trois dernières semaines, particulièrement difficiles sur le marché du melon, annoncent une nouvelle année compliquée, le producteur veut croire en une possible amélioration.


Pour l’entreprise qui emploie 90 permanents et 1 500 personnes l’été, la récolte commence en avril à Malaga, en Espagne. Les melons y sont ramassés jusqu’au 20 juin. À partir du 5 juin et jusqu’à fin juillet arrive la production développée sur le site de Béziers. De début juillet à fin septembre, ce sont les melons de Taizé qui approvisionnent le marché. « Jusqu’à début juillet, les choses ne se sont pas trop mal passées », juge Christophe Couteleau.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Les poulaillers, une option toujours prisée
Pour sécuriser une trésorerie ou pérenniser un emploi, de nombreux exploitants montent des ateliers volailles en parallèle de…
Publicité