Aller au contenu principal

La MSA dépositaire légitime du futur plan d’action sur le suicide

Le plan interministériel de lutte contre le suicide en agriculture doit être dévoilé en détail après l’été. La MSA pourrait être en charge de sa mise en œuvre.

Ce graphique, issu du rapport du Sénat déposé en mars 2021 et qui a servi de base à la rédaction du plan interministériel, montre un taux de suicide plus élevé chez les agriculteurs (en bleu), par rapport à celui de la population générale (courbe rouge), surtout après 55 ans.
© Sénat

Dans un communiqué daté du 30 juin, les représentants des organisations patronales, syndicales et familiales de la MSA (Fnsea, CFE-CGC, FGA-CFDT, Fnaf-CGT, FO, Unaf) se réjouissent à l’unisson du plan interministériel de lutte contre le suicide en agriculture, qui sera dévoilé après l’été. Ils appellent le gouvernement à « inscrire les missions de prévention du mal-être et du suicide dans la nouvelle convention d’objectifs et de gestion (COG) » et à augmenter les budgets dédiés, comme le préconisent le député Olivier Damaisin (LREM, Lot-et-Garonne) et la commission des affaires économiques du Sénat dans leurs rapports respectifs publiés en décembre et en mars.

Ils demandent que « la mise en œuvre » du futur plan interministériel et « la coordination des dispositifs départementaux de prévention » soient confiées à la MSA, vu ses « atouts majeurs » : son action transversale en matière de santé, son guichet unique à caractère de sentinelle et son lien avec l’ensemble des assurés agricoles. Autant d’aspects qui la rendent « légitime » pour « porter une politique globale » en lien avec les ARS et les chambres d’agriculture notamment, assure le communiqué.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Vue d'ensemble, Festival de l'élevage, France Parthenaise, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Elevage
National parthenaise : le concours de la relance
120 animaux participeront les 9 et 10 septembre au national de la race organisé au marché de Parthenay. Un événement programmé,…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

Loin de la capitale, Elsa renoue avec l’histoire familiale
À 25 ans, Elsa Favriou a trouvé sa voie dans le maraîchage diversifié. Depuis plus d’un an, elle remet en culture les terres de…
SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Publicité