Aller au contenu principal

Concours
La normande, en concours le 10 août à la fête de la terre

La race normande présente à la fête de la terre le 10 août à Échiré.

La normande a des atouts qu’elle s’évertue à défendre.
La normande a des atouts qu’elle s’évertue à défendre.
© DR
La race normande a du mal à maintenir ses effectifs en Deux-Sèvres.L’assemblée générale a été l’occasion d’en discuter. « Vraisemblablement, nous organiserons un concours départemental le 10 août ». Jacques Breillat, le président du syndicat des éleveurs de la race bovine normande présente le rendez-vous comme un événement. La dernière édition ayant eu lieu en 2006, cette rencontre à Echiré sera l’occasion pour les éleveurs de se confronter aux autres et pour la race de se montrer. En organisant ce concours dans le cadre de la fête de la terre chaque année portée par les jeunes agriculteurs, le syndicat se donne les moyens de toucher un maximum de personnes.

Jeunes éleveurs
En combat permanent pour le maintien de ses effectifs, le syndicat départemental  «  encourage les sorties. Nous devons nous montrer », appelle Jacques Breillat. La normande a des atouts qu’elle s’évertue à défendre. Le taux de matière protéique, « même s’il est aujourd’hui insuffisamment revalorisé, est selon le président une chance.  Ce n’est pas l’eau du lait qui fait les produits laitiers », martèle-t-il dans l’espoir de voir prochainement la grille de prix du lait plus favorable aux qualités naturelles de la race normande.
En organisant leur concours départemental dans le cadre de la fête de la terre, c’est un message aux jeunes que le syndicat veut adresser. « Ces dernières années, les rangs des éleveurs de vaches normandes se sont rajeunis », constate le président espérant voir cette tendance se confirmer.
C.P.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité