Aller au contenu principal

Concours
La normande, en concours le 10 août à la fête de la terre

La race normande présente à la fête de la terre le 10 août à Échiré.

La normande a des atouts qu’elle s’évertue à défendre.
La normande a des atouts qu’elle s’évertue à défendre.
© DR
La race normande a du mal à maintenir ses effectifs en Deux-Sèvres.L’assemblée générale a été l’occasion d’en discuter. « Vraisemblablement, nous organiserons un concours départemental le 10 août ». Jacques Breillat, le président du syndicat des éleveurs de la race bovine normande présente le rendez-vous comme un événement. La dernière édition ayant eu lieu en 2006, cette rencontre à Echiré sera l’occasion pour les éleveurs de se confronter aux autres et pour la race de se montrer. En organisant ce concours dans le cadre de la fête de la terre chaque année portée par les jeunes agriculteurs, le syndicat se donne les moyens de toucher un maximum de personnes.

Jeunes éleveurs
En combat permanent pour le maintien de ses effectifs, le syndicat départemental  «  encourage les sorties. Nous devons nous montrer », appelle Jacques Breillat. La normande a des atouts qu’elle s’évertue à défendre. Le taux de matière protéique, « même s’il est aujourd’hui insuffisamment revalorisé, est selon le président une chance.  Ce n’est pas l’eau du lait qui fait les produits laitiers », martèle-t-il dans l’espoir de voir prochainement la grille de prix du lait plus favorable aux qualités naturelles de la race normande.
En organisant leur concours départemental dans le cadre de la fête de la terre, c’est un message aux jeunes que le syndicat veut adresser. « Ces dernières années, les rangs des éleveurs de vaches normandes se sont rajeunis », constate le président espérant voir cette tendance se confirmer.
C.P.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Avec le parrainage, Mathieu a enfin pu s’installer
Dispositif proposé par les chambres d’agriculture et finançable par Pôle emploi, le stage parrainage permet de se projeter dans…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les questions des enfants à un éleveur de vaches
Les élèves de CM1 de l’école du chêne, à Lezay, ont pu échanger avec un éleveur de vaches salers le temps d’un après-midi. La…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité